STARTUP STORY : Une solution digitale pensée pour les notaires … découvrez Notarly

Publié le 5 avril 2022 | il y a 2 mois

Le Startup Weekend #women, 2 eme édition, voyait parmi ses porteuses de projet arriver Lucie, qui avait déjà dans ses bagages Notarly.

Un peps, un sourire à toute épreuve et une envie immense de réussir : voila ce qui caractérisait Luciet et sa #dreamteam composée de bénévoles super motivés pour défendre son projet.

Au terme de 54h de “compet” c’est avec beaucoup d’émotions qui Lucie remportait le 1er prix de cette 17eme édition réunionnaise.

Qui est tu ? Quel est ton parcours ?

Je suis Lucie Schweizer, et mon talent c’est de faire parler les données de mes clients.

Plus jeune, je rêvais d’être journaliste (c’est dans cette optique que j’avais intégré Science-Po), mais mon parcours un peu chaotique dans le supérieur m’a emmené ailleurs ! J’ai fini par me spécialiser dans le data marketing, et j’ai obtenu mon master à l’IAE Grenoble en 2013.

J’ai toujours été attirée par les petites boites, dans lesquelles il y a tout à créer, et ça se voit dans mon parcours pro.J’ai été l’une des premières employées de la filiale parisienne du leader des études de marché au UK, YouGov. J’y ai passé 5 ans, beaucoup appris, et travaillé pour des clients très stimulants et exigeants (Uber, ClubMed, Meetic, ManoMano, Société Générale, etc).Mais le management de l’époque ne me convenait pas, et je ne parvenais plus à m’épanouir dans la boite – j’ai eu envie d’autre chose.

Ensuite, j’ai rejoint Toucan Toco, une startup spécialisée dans la business intelligence et la dataviz, l’art de faire parler les données. Leur mode de travail, en agilité, bonne intelligence et dans un souci de bienveillance m’a tout de suite parlé. L’arrivée dans la boite a été un peu chaotique (clairement, l’organisation startup, j’étais pas prête), mais une fois les couacs du début passés, c’est là où j’ai le plus appris. Mon rôle a évolué rapidement (de project manager à leader de l’équipe d’onboarding client), j’ai découvert le management, et j’ai adoré.

Quel a été le point de départ de Notarly ?

Encore une histoire de reconversion post-covid 😂 

Après le 1er confinement, et la perspective d’être régulièrement enfermées dans nos 50m2 parisiens à cause du covid, avec ma chérie on a eu envie de voir du pays. On avait déjà le projet de venir vivre à la Réunion, mais ça s’est accéléré à ce moment là. Ma chérie, qui est notaire assistant, a décroché un poste dans une étude à la Réunion, j’ai quitté mon job, et on a quitté Paris direction Saint Paul city !

Pendant qu’elle prenait ses marques à l’office, elle me parlait régulièrement des soucis qu’elle rencontrait dans son quotidien avec ses outils de travail. Mon 1er réflexe a été de lui construire un petit outil sur mesure pour l’aider dans la gestion de ses dossiers. 

Lucie Swcheizer

Progressivement, en parlant avec ses ami.e.s du notariat, je me suis rendue compte que beaucoup de collaborateurs et de notaires faisaient face aux mêmes problèmes, et que je pouvais les aider : c’est comme ça qu’est née Notarly.

Par la suite, je me suis formée pour pouvoir développer le produit, car je ne suis pas développeuse, et j’ai du maîtriser de nouveaux outils pour créer la plateforme Notarly. Je l’ai très rapidement mis entre les mains de ses utilisateur.trice.s pour le faire évoluer et m’assurer qu’il réponde bien aux besoins des acteurs de l’office.

Comment as-tu débarqué au Startup weekend ?

L’an dernier, quand j’ai commencé à réaliser le potentiel business de Notarly, j’ai suivi une formation avec les Cré’actives. J’ai passé 2 jours avec une vingtaine d’entrepreuneures, coachées par 4 cheffes d’entreprise qui nous donnaient les clefs pour se débarrasser du syndrome de l’imposteur, et monter notre boite.

C’est elles qui m’ont parlé du Startup Weekend Woman. Juste après cette formation, je me suis inscrite.

Alors ça s'est passé comment ?

Quand j’y suis allée, je visais la 1ère place – mais quand j’ai vu la niaque des autres porteuses et l’inventivité de leurs projets, je me suis dit que ça allait être compliqué ! D’autant qu’on ne m’a jamais aussi souvent répété que le notariat, “c’était pas un sujet sexy”, et qu’il allait falloir tout donner pour convaincre le jury. 

Startup weekend women reunion 2021

Alors j’y suis allée avec les dents – entourée de mon équipe de choc (Abdoul, Fabrice et Loren) – on a vécu le weekend à fond !

On était vraiment en immersion, malgré les conditions covid et le fait que ce soit 100% en ligne. L’organisation était tellement fluide que je n’ai pas ressentie la moindre friction du fait qu’on soit tous à distance. En plus le format distanciel m’arrangeait pas mal à ce moment là, puisque j’étais en visite dans ma famille en métropole 😉

Quand ils ont annoncé les gagnantes, et que j’ai compris qu’on été les premiers, c’était fou : après 54h de taff hyper intense, tu savoures la victoire ! Une fois posée, tu prends conscience de la visibilité que ça offre au projet, et des cadeaux de fou que tu as remporté (des formations, l’identité graphique, 1 an au VillagebyCA, etc) – c’est l’effet kiss cool 💜

Ou en est tu aujourd'hui ?

Aujourd’hui, on a une ambition forte : simplifier le quotidien et redonner le sourire à tous les acteurs de l’office. Notre objectif ultime, c’est de faire sortir les clercs de notaire du classement des professions les plus déprimés de France. Rien que ça ! Pour cela, on a élaboré une offre d’abonnement à notre logiciel, qui répond aux enjeux des notaires et de leurs collaborateurs, à savoir :

  • Lutter contre le turnover avec le management data-driven, pour fidéliser les collaborateurs et séréniser leur quotidien
  • Simplifier et centraliser la gestion des dossiers en cours pour alléger la charge mentale des collaborateurs, et in fine améliorer la satisfaction client
  • Permettre aux notaires dirigeants de piloter et développer leurs offices facilement, sereinement, et efficacement

Nous sommes accompagnées par la Technopole de la Réunion, puisqu’on a rejoint leur promotion d’incubés fin 2021. Et grâce à la Webcup et au Startup Weekend, on réside toujours au VillageByCA, qui est juste un lieu génial pour échanger avec d’autres entrepreuneur.e.s et faire grandir son projet.


On compte aujourd’hui 40+ utilisateur.trice.s de la notre solution, et une dizaine de client. Ca n’est que le début, puisqu’on vise les 100 clients en 2022 !

Le mot de la fin ?

Girl Power – évidemment ! 💪💜

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

26 avril 2022
WEBCUP 24 heures pour créer un site web : les inscriptions sont ouvertes
En savoir plus
31 mars 2022
Remise des prix de la 3éme édition du Startup weekend Women
En savoir plus
background

Retrouvez-nous sur Instagram

Suivez l'association Webcup